MMF to Commissioner Wall: Reconciliation is not an empty word, it’s a commitment

Winnipeg, MB in the Homeland of the Métis Nation – In the Keeyask/Bipole III report released today, Commissioner Brad Wall outlines a number of findings and recommendations specific to the impact of the projects on First Nations in Manitoba, but fails to consider the impacts of these same projects on the largest Indigenous Community in Manitoba – the Métis Nation’s in Manitoba. 

“Reconciliation is not a calculation, it is a commitment to Indigenous Nations,” said David Chartrand, President of the Manitoba Metis Federation (MMF). “It cannot be separated from the need for appropriate planning and support for economic sustainability – these issues matter for both Manitobans and the section 35 rights holders most impacted by these projects.” 

Representatives of the Métis Government, including the President, spent over an hour with Wall, sharing opinions and views about the importance of consultation, and the impacts of projects like these on the communities around them.  

“Impact benefit agreements, equity ownership in projects, mitigation measures, Indigenous procurement, and accountability on the part of Manitoba are not simply economic considerations,” said President Chartrand. “They’re about the long-term impacts to the culture and essence of those who have lived off the land for generations. As ratepayers in Manitoba, the failure to prioritize the value of Indigenous partnerships costs all of us.” 

Despite the MMF’s efforts, ex-Premier Wall seems to have set aside the importance of Métis and First Nations rights as having no consequences. “How that can be the case is beyond me,” said President Chartrand. “He discards our feedback. He doesn’t seem to realize that meaningful consultation with Métis Nation and First Nations might take years – for good reason. The impacts of these projects will be felt by our people in the area for 80 or more years after they’ve been completed. Whether they’re in the east or the west of the province isn’t important – the impacts are the same and they deserve to be examined closely.  

“We are forced to question the selection of Commissioner for this report – it seems like a gross miscalculation to hire a former premier who thinks the same way and comes from the same philosophy Pallister does,” said President Chartrand. “It certainly explains why our engagement was thrown away and why the Métis Nation was not even referenced in the report.” 

-30-

Believe in Yourself; Believe in Métis.

The Manitoba Metis Federation (MMF) is the democratic self-governing political representative for the Métis Nation’s Manitoba Métis Community. The Manitoba Métis Community is Canada’s Partner in Confederation and the Founder of the Province of Manitoba.

For more information, media may contact:
Kat Patenaude
Manitoba Metis Federation
Media Relations Advisor
Office: 204-586-8474 | Cell: 204-801-7710
Email: Kat.Patenaude@mmf.mb.ca


La FMM au commissaire M. Brad Wall : la réconciliation n’est pas un vain mot, c’est un engagement

Winnipeg (MB), dans la patrie de la Nation métisse – Dans le rapport sur le projet de génération Keeyask et le projet de transmission Bipole III publié aujourd’hui, le commissaire Brad Wall expose un certain nombre de constatations et de recommandations spécifiques à l’impact des projets sur les Premières Nations du Manitoba, mais ne tient pas compte des impacts de ces mêmes projets sur la plus grande communauté autochtone du Manitoba, la Nation métisse du Manitoba.

« La réconciliation n’est pas un simple calcul, c’est un engagement envers les nations autochtones », a déclaré David Chartrand, président de la Fédération Métisse du Manitoba (FMM). « Cela ne peut être dissocié du besoin d’une planification et d’un soutien appropriés pour la durabilité économique. Ces questions sont importantes tant pour les Manitobains que pour les titulaires de droits en vertu de l’article 35 les plus touchés par ces projets. »

Des représentants du Gouvernement métis, y compris le président, ont passé plus d’une heure avec M. Wall, partageant leurs opinions et points de vue sur l’importance de la consultation et les impacts de projets comme ceux-ci sur les communautés qui les entourent.

« Les ententes sur les retombées bénéfiques, la participation au capital des projets, les mesures d’atténuation, l’approvisionnement des Autochtones et la responsabilité du Manitoba ne sont pas simplement des considérations économiques, a déclaré le président Chartrand. Ils concernent les impacts à long terme sur la culture et l’essence de ceux qui vivent de la terre depuis des générations. En tant que contribuables du Manitoba, le fait de ne pas donner la priorité à la valeur des partenariats autochtones nous coûte à tous. »

Malgré les efforts de la FMM, l’ancien premier ministre Wall semble avoir mis de côté l’importance des droits des Métis et des Premières Nations comme n’ayant aucune conséquence. « Comment cela peut être le cas me semble tout à fait incompréhensible, a déclaré le président Chartrand. Il rejette nos commentaires. Il ne semble pas se rendre compte qu’une consultation sérieuse avec la Nation métisse et les Premières Nations pourrait prendre des années – et cela pour de bonnes raisons. Les impacts de ces projets seront ressentis par nos habitants de la région pendant au moins 80 ans après leur achèvement. Qu’ils se trouvent dans l’est ou l’ouest de la province n’est pas important – les impacts sont les mêmes et ils méritent d’être examinés de près.

« Nous sommes obligés de remettre en question la sélection du commissaire pour ce rapport. Cela semble être une grave erreur de calcul d’embaucher un ancien premier ministre qui pense de la même manière et qui a la même philosophie que Pallister, a déclaré le président Chartrand. Cela explique certainement pourquoi notre engagement a été abandonné et pourquoi la Nation métisse n’a même pas été mentionnée dans le rapport. »

-30-

Confiance en soi. Confiance métisse.

La Fédération Métisse du Manitoba (FMM) est le représentant gouvernemental autonome et démocratique de la collectivité métisse du Manitoba appartenant à la Nation métisse, partenaire du Canada au sein de la Confédération et fondatrice de la province du Manitoba.

Les médias peuvent communiquer avec :
Kat Patenaude
Fédération Métisse du Manitoba
Bureau : 204-586-8474
Cellulaire : 204-801-7710
Courriel : Kat.Patenaude@mmf.mb.ca

Translate »