MNC and MMF Leaders Denounce MNBC Board Coup Removing Democratically Elected President

Ottawa, ON – The Métis National Council (MNC) and Manitoba Metis Federation (MMF) Leadership are appalled and strongly denounce the shocking coup by the Métis Nation British Columbia (MNBC) Board of Directors to remove its democratically elected President, Clara Morin Dal Col. The MNBC Board made a resolution suspending President Morin Dal Col to replace her with MNBC Vice President Lissa Smith. 

The MNC Spokesperson and MMF President David Chartrand wrote to Ms. Smith making his government’s position clear. Both MNC and MMF do not recognize Ms. Smith as the MNBC President. The resolution is unwarranted and without merit. The resolution was made without due process and without notice while ignoring the basic principles of law and justice.  

“Ms. Smith and her accomplices ambushed President Clara Morin Dal Col,” explained MNC President Clément Chartier. “This is a blackeye for democracy. As Métis Nation citizens – as would any democratic and free people – we are disgusted by this under-handed attempt to eliminate a rightfully elected leader.” 

“This behaviour does not reflect our democratic traditions, and values,” added President Chartrand. “Since the early buffalo hunting expeditions our Captains of the Hunt were elected. Our Ancestors practiced democracy for nearly two centuries. Many sacrificed their lives to protect our families, our democracy, and our way of life.” 

“Our people choose our leaders by public vote and not through private conspiracies and backroom deals,” said President Chartrand. “The MNBC’s shameful resolution shows they cannot tell right from wrong. Any moral high ground they ever aspired to will be forever out of reach. What are they getting from this? What is their personal agenda? Why are they willing to sacrifice the future of our Nation?”  

President Morin Dal Col was recently re-elected by a significant margin as MNBC President on a well-known platform of supporting the decision of the MNC General Assembly to defend the Métis Nation’s identity and uphold the suspension of the Métis Nation of Ontario (MNO) for admitting non-Métis into our Métis Nation.  
 
The MNBC Board of Directors has been frustrated at President Morin Dal Col’s principled stand calling out MNO for opening the floodgates to non-Métis people and risking the future of Louis Riel’s people. They cannot silence her in debate or by the ballot box. Her removal is a deliberate and calculated act to eliminate her strong voice.  
 
“The behaviour of Ms. Smith and her gang is unacceptable,” said President Chartier. “They refuse to accept the election results. Apparently, they believe they can reverse the election’s outcome by removing the President who has a clear mandate from the citizens.” 
 
“The MNC does not recognize this unlawful removal of President Dal Col. She will continue to sit at the Board of Governors table,” added President Chartier. “If Smith believed she could better represent the Métis, and wanted to reinstate MNO, she should have run for President herself – which she chose not to do. Instead she chose a thinly disguised grab for power.” 
 
“We will not stand by and watch this unfold without taking action,” said President Chartrand. “We are exploring all our options to support President Morin Dal Col in her struggle for justice. The Manitoba Métis have drawn a line that cannot be crossed. We will take the necessary steps to protect our Ancestors’ legacy, our Nation’s identity and our People’s democracy.” 

-30- 

The MNC represents the Métis Nation in Canada at the national and international levels. The Métis Nation’s homeland includes the 3 Prairie Provinces and extends into the contiguous parts of British Columbia, Ontario, the Northwest Territories and the United States. There are approximately 400,000 Métis Nation citizens in Canada, roughly a quarter of all Aboriginal peoples in the country. 

For media information, please contact: 

Ke Ning 
Métis National Council  
Email: ken@metisnation.ca
Cell: 613-297-5193

Kat Patenaude 
Manitoba Metis Federation 
Cell: 204-801-7710 
Email: Kat.Patenaude@mmf.mb.ca 
www.mmf.mb.ca 


Les dirigeants du RNM et de la FMM dénoncent le putsch au conseil d’administration de la MNBC contre une présidente démocratiquement élue

21 janvier 2021, Ottawa (Ontario)

Les dirigeants du Ralliement national des Métis (RNM) et de la Fédération Métisse du Manitoba (FMM) sont consternés et dénoncent vigoureusement le putsch scandaleux du conseil d’administration de la Nation métisse de la Colombie-Britannique (NMCB), lequel a destitué sa présidente démocratiquement élue, Mme Clara Morin Dal Col. Le conseil de la NMCB a en effet adopté une résolution suspendant la présidente Morin Dal Col et la remplaçant par la vice-présidente, Mme Lissa Smith.

Le porte-parole du RNM et président de la FMM, David Chartrand, a écrit à Mme Smith pour lui faire connaître clairement leur position. Ni le RNM ni la FMM ne reconnaissent Mme Smith comme présidente de la NMCB, car sa destitution était injustifiée et sans fondement. La résolution a été prise sans procédure régulière et sans préavis, tout en ignorant les principes fondamentaux du droit et de la justice.

« Mme Smith et ses complices ont tendu une embuscade à la présidente Clara Morin Dal Col, a expliqué le président du RNM, Clément Chartier. C’est un œil au beurre noir pour la démocratie. En tant que citoyens de la Nation métisse — comme tout peuple libre et démocratique — nous sommes dégoûtés par cette tentative sournoise d’éliminer une dirigeante dûment élue. »

« Ce comportement ne reflète pas nos traditions et nos valeurs démocratiques, a ajouté le président Chartrand. Même dans nos anciennes expéditions de chasse au bison, nos capitaines de chasse étaient élus. Nos ancêtres ont pratiqué la démocratie pendant près de deux siècles, et bon nombre d’entre eux ont fait le sacrifice ultime pour protéger nos familles, notre démocratie et notre mode de vie.

« Notre peuple choisit ses dirigeants par un vote public et non par des grenouillages ou des tractations secrètes, a poursuivi le président Chartrand. La résolution honteuse de la NMCB montre que ses administrateurs ne savent plus distinguer le bien du mal. Tous les hauts faits moraux auxquels ils aspirent seront à jamais hors de leur portée. Qu’est-ce qu’ils en retirent ? Quel est leur objectif personnel ? Pourquoi sont-ils prêts à sacrifier l’avenir de notre nation ? »

Récemment réélue par une majorité importante au poste de présidente de la NMCB, Mme Morin Dal Col avait fait adopter une plateforme bien connue pour appuyer la décision de l’Assemblée générale du RNM, qui a défendu l’identité de la Nation métisse en maintenant la suspension de la Nation Métisse de l’Ontario (NMO) pour avoir admis des non-Métis.

Le conseil d’administration de la NMCB a été frustré par le point de vue de principe de la présidente Morin Dal Col, qui a dénoncé la NMO pour avoir ouvert grand les portes aux non-Métis et mis en péril l’avenir du peuple de Louis Riel. Ils ne pouvaient pas la faire taire dans le cadre d’un débat ni par les urnes. Sa destitution est un acte délibéré et calculé visant à éliminer sa voix forte.  

« Le comportement de Mme Smith et de son gang est inacceptable, a dit le président Chartier. Ils refusent d’accepter le résultat d’élection. Apparemment, ils croient pouvoir renverser ce résultat en destituant une présidente qui a pourtant un mandat clair des citoyens. »

« Le RNM ne reconnaît pas ce renvoi illégal de la présidente Dal Col, a ajouté le président Chartier. Elle continuera de siéger à la table de notre Conseil des gouverneurs. Si Mme Smith croyait pouvoir mieux représenter les Métis et voulait réintégrer la NMO, elle aurait dû se présenter elle-même à la présidence, ce qu’elle a choisi de ne pas faire. Elle a plutôt choisi un coup de force à peine déguisé. »

« Nous ne resterons pas les bras croisés sans agir, a conclu le président Chartrand. Nous explorons toutes nos options pour appuyer la présidente Morin Dal Col dans sa lutte pour la justice. Les Métis du Manitoba ont fixé leurs limites. Nous prendrons les mesures nécessaires pour protéger l’héritage de nos ancêtres, l’identité de notre nation et la démocratie de notre peuple. »

-30 —

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ke Ning 
Ralliement national des Métis 
Courriel : ken@metisnation.ca
Cell.: 613-297-5193

Kat Patenaude 
Fédération Métisse du Manitoba 
Courriel : Kat.Patenaude@mmf.mb.ca 
Cell.: 204-801-7710
www.mmf.mb.ca

Le RNM représente la Nation métisse au Canada aux niveaux national et international. Le territoire national de la nation métisse comprend les trois provinces des Prairies et s’étend dans les parties contiguës de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, des Territoires du Nord-Ouest et des États-Unis. Le Canada compte environ 400000 citoyens de la Nation métisse, soit à peu près un quart de tous les peuples autochtones du pays.

Translate »